A propos de Pierre...

Article paru dans le journal "Le Bouche à Oreille" n° 75 d'octobre 2009

Le magnétisme pour soulager les maux

Le magnétiseur Pierre Fraigneau a installé son cabinet à Charrais en janvier 2009.

C’est dès son enfance que Pierre Fraigneau découvre qu’il est doué d’un magnétisme hors du commun. « Je détraquais toutes mes montres, j’émettais des ondes dans les postes de radio… » se souvient-il. C’est finalement son médecin traitant qui lui explique ces phénomènes, le jeune homme est sujet à un magnétisme très développé au niveau des mains « tu ferais un bon magnétiseur » ajoute-t-il !

Pierre se passionne alors pour le magnétisme, il lit de nombreux ouvrages et biographies sur le sujet, et s’entraîne en magnétisant de l’eau ou de la viande. A vingt ans, il commence à pratiquer le magnétisme sur des membres de sa famille pour soulager certaines douleurs. Et c’est finalement en janvier dernier qu’il décide d’abandonner sa carrière de directeur financier pour se consacrer pleinement à cette activité bienfaitrice dans son cabinet installé à Charrais.

Pierre donne une définition très simple du magnétisme, « cela consiste à soulager les maux physiques et psychiques par la transmission d’une énergie positive : le fluide magnétique ». Par l’imposition de ses mains, son regard, sa voix ou son souffle, il intervient pour soulager différents types de maux : verrues, zona, eczéma, psoriasis, herpès, brûlures, sinusite, énurésie, douleurs diverses… Plus inattendu, le magnétiseur apaise aussi les personnes sujettes au stress ou à l’anxiété.

Pierre prend le temps de recevoir les gens, « j’ai besoin de discuter avec eux pour mieux les connaître et pouvoir travailler le plus efficacement possible » explique-t-il. Depuis le début de son activité, il a obtenu de très bons résultats, notamment pour les brûlures où l’effet de soulagement est quasiment immédiat, mais « il faut rester humble » dit-il, afin de travailler en toute sérénité et dans un seul but : aider et soulager les autres.

G.B.

Voir également en pièces jointes ci-dessous deux articles parus dans le journal "Le Bouche à Oreille" n° 86 d'octobre 2010 et n° 97 d'octobre 2011